Concours de reportages sur la santé mondiale 2015 (French)

La date de soumission des candidatures a été repoussée jusqu'au 27 mai 2015.

Les journalistes du Brésil, de Chine, d’Inde, de Russie et d’Afrique subsaharienne ont une chance de gagner un voyage aux États-Unis et des prix en argent dans le cadre des compétitions régionales qui reconnaissent la meilleure couverture médiatique sur la santé maternelle, infantile et les autres questions de santé urgentes, telles que les virus Ebola et la vaccination.

Sont éligibles au concours les reportages sur ces thèmes, et publiés ou diffusés au Brésil, en Chine, en Inde, en Russie et en Afrique entre le 1er décembre 2014 et le 27 mai 2015. La date limite de soumission des reportages est le 27 mai 2015.

Six lauréats recevront un prix en argent et un voyage d’études de 10 jours aux États-Unis. Les thèmes du concours peuvent inclure :

• La réduction de la mortalité maternelle, infantile et post-infantile.
• La réduction des maladies transmissibles de la mère à l’enfant.
• La prévention de la malnutrition.
• L’amélioration des prestations de soins et des infrastructures de soins maternels et infantiles.
• Les réponses à l’épidémie d’Ebola.
• Des approches novatrices à l’administration des vaccins.

Les journalistes employés par la presse écrite, les médias de radiodiffusion ou les médias en ligne dans chaque pays remplissent les conditions requises. Le concours est également ouvert aux journalistes pigistes affiliés. Les travaux soumis doivent avoir paru dans un organe de presse basé ou distribué principalement dans une des régions mentionnées. Les soumissions peuvent être en anglais, français (Afrique), hindi (Inde), mandarin/cantonnais (Chine), portugais (Brésil), russe (Russie). Les soumissions faites dans toute autre langue doivent être accompagnées d’une traduction en anglais. Chaque candidat peut soumettre plus d’une candidature.

Ce programme est calqué sur le « 2014 Global Health Reporting Contest » qui a récompensé des lauréats du Brésil, de Chine, d’Inde et de Russie. Il est rendu possible grâce au soutien de Johnson & Johnson.